INTENSE REAL LIFE: I.R.L.

On nous promet monts et merveilles avec les possibilités du digital. Mais les consommateurs sont aussi très attachés à savourer l’ancrage dans le monde réel. URL et IRL sont indissociables. Encore faut-il que la réalité soit source de désir avec les bonnes stories.

 

Steven Spielberg nous raconte quoi dans son dernier film « Ready Player One ». On est entraîné dans une chasse au trésor tout aussi virtuelle que dangereuse… Et à la fin, le retour au monde réel apparaît comme une respiration saine et nécessaire.

 

En 10 ans, la tendance s’est inversée.

  • Hier, le virtuel nous permettait de nous échapper du réel
  • Aujourd’hui, le réel nous rassure par rapport aux menaces du digital

 

C’est aussi pourquoi les industries de l’imaginaire qui se déroulent un espace physique confirment leur excellente santé : cinéma, spectacle, parc d’attraction, escape game,…

 

Le contenu des marques n’échappe pas à cette tendance de fond. L’évasion ancrée le monde réel est plus que jamais source de désir intense (Leclerc, Havas, Home pod)

 

Que retenir de ce story box? L’espace réel s’hybride avec le digital. Il est source d’enchantement rassurant pour mieux compenser notre défiance envers les algorithmes.

 

Bien raconter son époque, c’est d’abord la comprendre!

 

Jean-Emmanuel Cortade de la Saussay

LinkedIn : https://goo.gl/vgZFPJ

Youtube : https://goo.gl/VN5C8a

Twitter: https://twitter.com/JE2lasaussay