NEW NORMAL HEROES

La fiction TV et cinéma, c’est un peu le laboratoire haute couture qui montre la voie en matière de storytelling. Elle a souvent 2 à 3 saisons d’avance sur les nouveaux codes pour raconter le monde réel. La tendance est au héros libre et affranchi des règles: Sam, Alex Hugo, Capitaine Marleau, Les enquêtes de Véra, Engrenages…

 

La grande gueule est plus fiable que les règles sociales censées nous protéger. L’affirmation du JE SINGULIER devient plus fort que le respect du JEU SOCIAL. Et quoi de mieux que de se confronter à l’ALTERITE pour trouver son IDENTITE. C’est face à la différence (tempérament, origine, milieu social, acte monstrueux…), que les personnages se montrent sous leur vrai jour. Par exemple :

Dans les policiers : Mindhunter, Unité 42, Maroni, L’art du crime

Dans les histoires familiales : Prêtes à tout, Les chamoix, Mention particulière

 

AUTRUI n’est plus à un objet mis à distance ou à juger. C’est un révélateur pour savoir qui est vraiment le héros, et dans quelle société nous sommes.

 

Alors est-ce que c’est la fin des super héros au cinéma ?Le principe de réalité va-t-il remplacer l’imaginaire pur ? Non bien-sur, mais ces héros connaissent une mutation de fond : LE MASHUP

 

Bien raconter son époque, c’est d’abord la comprendre!

 

Jean-Emmanuel Cortade de la Saussay

LinkedIn : https://goo.gl/vgZFPJ

Youtube : https://goo.gl/VN5C8a

Twitter: https://twitter.com/JE2lasaussay