CONSOMMATION RSE EN PANNE?

environnement-etudes-donnees-chiffres-enquetes-story-mind

QUELS EFFETS DU COVID SUR LA CONSOMMATION RESPONSABLE A PARTIR DE JUIN 2020?

 

Storymind, agence d’études marketing sur les marques, les médias et les mutations de société, a commandé à Opinionway un terrain quantitatif.

 

Deux vagues d’études ont été réalisées: avant le confinement en janvier 2020 et après à mi-mai 2020. Chaque vague a interrogé 500 individus de 18 à 65 ans, représentatifs de la population française: sexe, âge, CSP, agglomération, région, diplôme.

 

COVID 19 : quelles évolutions d’ici la fin de 2020 sur

  1. Les attentes à l’égard des marques
  2. La consommation éco-responsable
  3. Les priorités personnelles pour l’avenir

Cet article approfondit le deuxième point.

La consommation citoyenne impactée par la crise covid-19

 

Après Covid 19 : intentions d’achat responsable / les chiffres

Pour les mois à venir, quelles perspectives pour les achats citoyens ? (green, local, made in France, solidaire). Sur 100% des Français…

 

49% déclarent consommer responsable dans les mois qui viennent, soit +8 points depuis janvier 2020. Leur profil est plutôt CSP+, urbain, avec un pouvoir d’achat peu impacté. Mais ce déclaratif et cette progression sont à nuancer, car parmi eux…

  • 50% feront les soldes pour acheter encore plus
  • 41% achèteront de la fast-fashion
  • 40% achèteront des cosmétiques pas green
  • 38% mangeront des plats tout préparés

 

34% se disent sensibles à la consommation responsable, mais n’achèteront pas en conséquence soit de manière coupable, soit de manière assumée. D’autres arguments comme le prix ou le plaisir finissent par l’emporter. Leur profil est 18-34 ans, masculin, en province.

 

17% se disent non sensibles à la consommation responsable dans les mois à venir. Leur profil est CSP-, en province, avec un pouvoir d’achat en baisse.

 

Sur ce sujet, l’écart très important entre la pression sociale du DIRE et la réalité pragmatique du FAIRE incite à rester prudent à l’égard des déclaratifs de «bonne conscience».

 

  

De nombreux achats des consommateurs français resteront encore non responsables en 2020 / 21

 

Après Covid 19 : apparence et alimentation / les chiffres

Dans les mois à venir, le coronavirus affectera à la marge la consommation citoyenne

 

Les futurs achats non responsables sur l’apparence reculent un peu, mais pas suffisamment pour faire basculer le marché vers un modèle vertueux en 2021: faire les soldes pour acheter encore plus (53%), acheter des cosmétiques pas green (49%, -8 points), acheter de la fast-fashion (46%, – 8 points). Même en baisse, ces chiffres restent élevés car les 18-34 ans, les CSP- et ceux avec un pouvoir d’achat en baisse y sont attachés: un petit plaisir accessible qui compense la morosité.

 

De même, sur les pratiques alimentaires, on note peu de changements majeurs entre janvier 2020 et les mois à venir. Les pratiques déjà adoptées sont stables, sans gain significatif de nouveaux convertis: manger de la viande 90% (-2 points), acheter bio ou local 83% (+2 points), craquer pour des plaisirs caloriques 76%, être flexitarien 72% (+3 points), manger des plats préparés 48% (-3 points), être végan / végétarien 33% (+4 points).

 

L’impact du Coronavirus sur le bio et le local:

Des achats qui restent conditionnés aux revenus

 

Pourquoi cette quasi-stabilité des pratiques à venir alors que tout le monde parle d’un boom du bio et du local? Car les CSP+ qui sont déjà dans ce mode de vie ont augmenté leur fréquence et leur panier. Alors que les autres continuent d’être sensibles au prix, surtout en période d’incertitude.

 

In fine, la crise sanitaire n’a pas encore massivement converti les Français à un mode de vie plus responsable. Mais ceux qui y étaient déjà sensibles intensifient leur choix. Parmi les priorités personnelles à 2 ans, les items suivants sont stables depuis 4 mois: adopter un mode de vie green (29%), s’engager dans une cause citoyenne (9%). L’enjeu sera de convaincre ceux qui restent sensibles à l’accessibilité prix et au plaisir pulsionnel.

 

Ces résultats exclusifs sont issus d’une étude marketing sur les effets de l’après COVID 19 en France réalisée par OpinionWay pour Storymind. La totalité de l’étude est à disposition sur demande : contact@storymind.fr

 

Bien raconter son époque c’est d’abord la comprendre.

 

Jean-Emmanuel Cortade de la Saussay

Retrouvez nos études marketing sur nos différents réseaux sociaux et dans la page Storybox

LinkedIn : Jean-Emmanuel C. de la Saussay

Youtube : chaine StoryBox By Storymind

Twitter: JE2lasaussay

Facebook: STORYMIND.RESEARCH

 

OpinionWay est précurseur et innovant sur le marché des études marketing, de la communication et des sondages d’opinion. Leur ambition est de tester et créer en permanence de nouvelles façons de réaliser des études. C’est en partenariat avec des startups du monde entier et des acteurs innovants. Leur rigueur permet de fiabiliser les données et de fournir des informations utiles et opérationnelles.

 

Une question - Un besoin ? Contactez l'auteur de cet article